Bienvenue Invité, cela faisait longtemps ! ()
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Mar 8 Fév 2005 - 20:34

Aujourd'hui, alors que je me promenais sur un sentier inexploré je vis apparaitre devant moi un homme étrange. Tout de noir vêtu et les cheveux masqués par une capuche...Seuls ses yeux verts pouvaient etre vu dans sa capuche noire. Ses yeux semblaient faire ressortir une tristesse incommensurable comme si toute sa vie cet homme avait souffert sans qu'il ne s'en rende compte...
Craignant pour ma vie je dégainais mon épée:

- Qui êtes vous?
- Voila fort longtemps que je n'ai pas de nom ou tout du moin que j'essaie de l'oublier...
- L'oublie entraine la faiblesse! Decline ton identité ou je me verrai contraint de te tuer!
-Tant de haine pour si peux...voila le reflet de ton monde mon ami.
-Mon monde??? Ce mond n'est pas le mien et ne l'a jamis été!
-On a pas toujours le choix....un jour tu comprendras....
-Mai qui est tu? Nous connaissons nous?
-Je suis ton ombre, je suis mon ame, je suis l'orgueil
-Que voulez vous dire?
Ses yeux si doux et pourtant si froids me fixerent avec une telle intensité que je fut pétrifié
- Prend garde a toi ne commet pas la meme erreur que moi, ma soif de pouvoir a entrainer ma perte et ta soif de savoir pourrait bien causer la tienne....
-Je....
-Jenova n'était pas une coincidence
-Comme sais tu ca?
- Ha, vois tu le problème c'est que je ne sais rien!
Il se mit a rire...un rire si triste qu'il vous arracherai le coeur.Mais moi impatient comme je suis je ma mit a m'enerver:
-Prend guarde a toi que l'envie de te tuer ne saisisse pas mon esprit! Sur ce je te laisse!
Je me mit a marcher puis sentant son regard braqué sur moi je me mit a courir...
Mais malgré les kilometres de distance le vent me portait ca voix qui disaient:
-Je suis ton ombre....prend garde....
Cette nuit là, le fantome qui me hantai revint...Jenova. Je revai d'elle: mais pourquoi?


Dernière édition par le Lun 7 Mar 2005 - 17:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Mer 9 Fév 2005 - 13:03

voici une histoire ami lecteur qui te permettra de mieux me comprendre, c'est l'histoire d emon enfance et de ce qui m'a conduis a etre ce que je suis aujourd'hui...

Qui suis-je ? Personne. Où vais-je ? Nul part. Ma vie n’a aucun sens. Je suis perdu dans le brouillard de mon existence. J’ai hérité de mon nom en l’honneur de Sephiroth. L’on raconte qu’il vivait dans un monde autre que le notre mais que l’histoire de sa vie fût si gigantesque qu’elle fût transmise jusqu’à nous. Ce Sephiroth avait les cheveux argent tout comme moi d’après les images que l’on a de lui. Je porte le nom d’un homme qui a été manipulé depuis sa naissance…Est-ce mon cas ? Je ne saurais vous le dire. Pourtant, les premiers instants de ma vie furent heureux. Je vivais d’amour abondant et cela était plus que suffisant pour moi. Mais le cœur des hommes est tel qu’ils doivent toujours se nuire même si cela les conduira à leur perte. C’est ainsi qu’à cause de la cupidité de certains, je perdis tout ce qui comptait pour moi. Les brigands auraient très bien pus volé l’argent et s’en aller du village mais ils fallaient qu’ils tuent et violent sans raison. Vous vous demandez sûrement comment suis-je encore en vie ? Je n’en sais rien : l’attaque fut si violente que mon esprit a depuis longtemps essayé de l’oublier. Je me suis réveillez le lendemain parmi les gravats et les cendres : c’est tout ce qu’il restait de ma vie. Comment les hommes pouvaient ils être si cruel envers ceux qui ne pouvaient se défendre ? J’eus vite fait de fuir ce village qui me hantait. Cette nuit là fût la première que je vécu seul et croyez moi ce ne fut pas la dernière. Une semaine s’écoula : j’étais épuisé car je n’étais évidemment pas préparé à ce type de vie. Mais fort heureusement j’eu la chance de tomber sur une femme du nom de Jenova…Etrange coïncidence avec cette curieuse légende qui me harcelait de part mon nom. Je fus tenté de fuir évidemment mais j’avais besoin que l’on m’aide sinon je serais mort à l’heure qu’il est. Elle prit donc soin de ce petit garçon qu’elle avait trouvé sur le bord du chemin. J’avoue que je doit la vie à cette femme à la voix si douce et aux traits si nobles. Plus tard ; elle m’apprit à manier une longue très longue épée appelée masamune. Mon esprit se rebellait contre toutes ces coïncidences pourtant évidentes mais la voix m’envoûtait et j’appris donc pendant maintes années à manier cette lame qui deviendrait ma meilleure alliée. Puis un jour après de bien nombreuses années Jenova me quitta : elle prétendit devoir partir au loin et m’avoir tout appris au cœur de cette forêt dans laquelle je vécu si longtemps en sa compagnie. Pourtant, j’avais l’impression que ses paroles qu’elles me murmurait pendant mon sommeil ( car je les entendais même en dormant) avaient insinuées en moi un poison qui me commandait désormais. Serais je manipulé tout comme Sephiroth avant moi ? Nul ne le sait… Vint enfin un jour où je fis la connaissance d’un guerrier tout en armure étincelante. N’ayant pas eu de compagnie au cours de ma vie, j’ai accepté son offre car celui-ci faisait partit de l’armée royale ; une guilde de braves hommes pour qui l’amitié comptait plus que tout. Aujourd’hui je ne regrette rien car je ne suis plus seul à parcourir les chemins et surtout : je me bat pour quelque chose maintenant : empêcher les assassins de faire souffrir et briser la vie des autres…Et pour ce qui est de mon étrange séjour avec Jenova cette femme si mystérieuse et bien…qui sait peut être qu’un jour je saurais si cela n’était qu’un coïncidence …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Mer 9 Fév 2005 - 21:13

Mon corps est encore raide de la nuit que je vien de passer. Des sueurs froides coulent abondamment le long de mon corps.Pourquoi Jenova vient elle me hanter apres tant d'année? Le soleil se lève...sa lumière presque divine semble purifier mon esprit. Je reprend courage à son simple contact. Je me lève donc et sors de la caverne dans laquelle je m'était abritée. Je me sentais renaitre: comment vous expliquez a quelle point on s esens heureux de voir le soleil et les chemins se dessiner devant vous; vous montrant que la route continue... En ce premier jour d'automne, j'arrive donc a Sarosa, petit village calme et paisible où de nombreux apprentis guerriers commence leur voyage au peril de leur vie. Je m'arrete et demande des nouvelle sur la grand - place.
- Bonjour ami voyageur!
-Bien le bonjour puis-je vous aider?
-Et bien j'aimerais savoir quel sont les nouvelles c'est tout.
- Ho et bien c'est triste nouvelle que je vous apporterais alors...
- Parle ami: la tristesse fait partit de moi depuis fort longtemps.
- Et bien...l'on raconte que le chateau est assiégé...et que le roi est pris en otage par une guilde du nom de....
Mais je savais dejas le nom de cette guilde
-La croisade noire!
-C....Comment le savez vous?
- Merci pour tout mon ami!
Je ne pris que le temps necessaire a l'achat de quelque potions. Durant la traversée de la vaste forêt qui menait au chateau que je parcourais mi-marchant mi-courant de multiples questions m'assaillaient:
- Pourquoi une prise d'otage?
- Ou etait ma guilde: l'armée royale, elle était censé protégé le chateau et ses environs
-Que s'était il passé? ou?pourquoi?comment?
Une chose était sûr: je n'allais pas tarder a le savoir car dejas, j'apercevais les hautes tours du chateau surplombant la forêt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Jeu 10 Fév 2005 - 21:37

Le spectacle horrible se dévoilait sous mes yeux....Le chateau, si majestueux, si fantastique...n'etait plus que ruine....Je franchis la porte gigantesque qui avit été littéralement soufflé comme si une gigantesque explosion avait eu lieu. Le hall etait desert....aucun bruit....les servantes avaient été tués et la plupart violées. Je serrais les dents, les larmes montaient a mes yeux. Ma main empoigna instinctivement ma masamune: une chose etait sûr: ce crime serait vengé! Je me dirige vers la salle du trone en parcourant les étages devastés par je ne sait quelle masse d'hommes. Enfin j'arrive devant les trones...vides eux aussi. Pourquoi avoir détruit les chateaux et ne pa l'avoir pris par la force pour creer une place forte?Telle était la question qui m'assaillait.
Soudain un mouvement furtif attira mon attention:
- TOI STOP!
- La silhouette s'arreta derriere un pilier: je ne voyais plus que son ombre qui se propageait d'une façon inquietante...
-MONTRE TOI VERMINE!
Un claquement sec se fit entendre uivi d'une lumière éclatante et puis....plus rien: l'ombre avait disparu. Découragé je sortit du chateau. Mais l'ennemi n'avait pas pus masquer sa trace.Un sourire carnassier se dessina sur mon visage: je pouvai les traquer facilement. Un chose était sûr désormais: ces ignobles rats allaient connaitre le nom de Sephirotmaster!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Ven 11 Fév 2005 - 14:19

La piste était fraiche, les traces de pas laissés par l'armée du scélérat qui avait attaquer le palais étaient aisémant reperables. Je passais une journée pénible...la nuit tomba et je dus faire halte dans une petite clairière juste a coté de ma piste. Les bruits forestiers eurent vite faits de me bercer et il me fallut peu de temps pour tomber dans les bras de morphée malgré la faim qui me tennaillait l'estomac....Le lendemain je me reveillait, les muscles endoloris par la rude journée d'hier. Je repris donc la piste qui semblait me mener tout droit a Trigorn. La ville semblait encore plus gigantesque que dans mes souvenirs: Trigorn: le croisement des routes, immense ville portuaire qui a vu bien des aventurier partir pour ne jamais revenir. Les traces se separait a partir d'ici. Le plus gros des troupes semblaient contourner la ville dans l'espoir sans doute de ne pas attiré l'attention tandis qu'un groupe de 4 hommes se dirigeait droit vers la ville. Je décidais de prendre en chasse ces 4 personnes esperant qu'ils soient les chefs de gros des troupes. Un problème se presenta alors a moi: impossible de le suivre a la trace dans une ville: où étaient ils??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Sam 12 Fév 2005 - 18:08

Le desespoir m'accablait. Je ne savais où chercher ni que faire dans cette immense ville. Je parcourais encore les vastes ruelles quand une voix familière attira mon attention.
- Sephirotmaster!
Je relevais la tête....non c'est impossible....je repris mon chemin mais un doute avait germer dans mon esprit...était ce la bruit de cette foule autour de moi qui m'avit induit en erreur?
-Sephirot!!
Cette fois j'étais sûr de ne pas avoir rêver! Je me retourenais.
- D.....Dyn! C'est toi vieux frère?
Soudain il apparut pres de moi car un homme de forte corpulence m'empechait de le voir.
Les mots étaient inutiles. Nous nous serrâmes la main comme au bon vieux temps. Voyez vous Dyn a toujours été le plus fougueux d'entre nous, le plus intrepide.Je rigole encore en le voyant se battre contre Zoy et tueur Klss....Que d ebon souvenir. Il n'empêche que cet homme: Dyn m'a apprie que la réputation d'un homme n'est pas la seule chose qui compte, il m'a en quelque sorte appris a me depasser! Il m'a appris a aimer le sduels pour ce qu'ils sont et non pas pour ce qu'il procure.
Mais bref, revenons a notre histoire...
- Je...Que fais tu ici? Ou est l'armée royale?
Tant de questions m'assaillaient, je me sentais si confus.
- Ce n'est pas l'endroit Sephi, viens avec moi.
Nous marchâmes pendant dix bonnes minutes à travers les ruelles tortueuses de Trigorn jusqu'à ce que nous arrivâmes devant une petite auberge. Nous nous installâmes dans la salle commune, à la table du fond.J'etais tres tendu, j'avai l'impression que tout le mond m'espionnait..
- Vas y raconte moi tout, Dyn....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Dim 13 Fév 2005 - 15:44

Je commencais a m'impatienter mais Dyn restait calme.
- Alors? Qu'attendons nous?
-De la visite
-....
Quelques dizaines de minutes plus tard la porte de cette auberge immonde s'ouvrit.
- Dominska, Christ77!
Nous serrâmes comme des vieux frères d'armes.Nous nous asseillâmes tous et commencâmes a parler.
- Alors que se passe t'il? dis je
Dominska, qui avait toujours sûtrouver les mots juste pris la parole:
- Ne t'inquiete pas, l'armée royale est toujours là, seulement nous avons dû nous replier et nous disperser
- Comment la croisade noireà t'elle fait ca?
- Qui t'as dit que c'était l'oeuvre des elfes noires? me dit Christ.
- Ce n'est pas eux?
- Ils ne sont pas assez fort pour nous battre, dit dominska
- C'est l'oeuvre d'une puissance dont nous ignorons tout, commenca Dyn, ils sont habiller de longues capes noires et portent un numéro différent sur leur bras.
Mon coeur s'arreta net..encore une allusion à cette étrange légende qui semblait me lier a Sephiroth.. Car en effet selon cette même légende il y avait plusieurs "clones" fidèles a Sephiroth et dont la description correspondait très bien à celle que Dyn me fit ce jour là.
- Ca va Sephi?
-Oui merci
- Tu es si pale
- La fatigue....ce n'est rien. Ou est Zoy et Iwillkillyou et tueurklss, en bref tout le monde?
- Nous avons dû nous séparer dans le but de ne pa attirrer l'attention
- Donc....la piste que j'ai suivi...était
- La notre exactement, dit Christ en rigolant.
-Vous vous etes séparer: vous étiez quatres....
- Oui: Jordell nous accompagnait, il ne devrait plus tarder.
Décidément le sort semblait s'acharner sur moi, la peur qui avait été si longtemps absente de mon coeur était revenu, plus forte que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Dim 13 Fév 2005 - 20:23

Nous attendîmes encore une heure dans cette sordide taverne mais Jordell ne revenait pas. Nous commencions à nous inquiéter sérieusement
Dominska qui était celui de nous tous qui avait le plus de flaire( c'est le cas de le dire...) sentit venir le danger avant nous tous:
-Ce n'est pas normal, grogna t'il
-Si on allait le chercher?demandais - je
- Sans savoir où il est? répliqua Dyn
-Cherchons le malgré tout! s'écria Christ, il se peut qu'il lui soit arriver quelque chose...
Sous l'effet de la crainte au sujet de la vie de notre ami, nous nous mîment en route à travers les vastes ruelles presque désertes de Trigorn.
Le silence qui régnait alors que la nuit avait quelque chose de....surnaturel. Des heure et des heures nous avions cherché mais sans rien trouver: aucune piste nul part. Brusquement je sentit venir sur nous le danger:
- Attention!!!!!
Une bande de coupe jarret fû sur nous en quelques secondes. Ils étaient du même nombre que nous c'est à dire quatre.
Dyn eut la malchance...ou plutôt la chance( ca dépend si vous pensez comme lui) de tomber sur le plus gros, Dominska eut droit à celui que je qualifirais de....disons tres habile, Christ se battit ce soir là contre un homme qui était quand à lui très grand et moi....mon adversaire était des plus....surprenant. Il semblait se mouvoir à la manière d'un serpent mais néamoin, ils avien tous un point commun que la lumière des torches de la ville éclairait fort bien: deux gigantesques cimeterres...chacun.
Le combat s'engagea. Mon ennemi bougeait d'une telle manière qu'il m'était presque impossible de le voir bouger. Surpris par sa velocité je recu de plein fouet un coup de poing sur la rempe ce qui eu pour effet de me destabiliser....je tombais sur le sol. Pendant ce cour instant je vis Dyn aux prise avec ce gigantesque collosse...il semblait ne pas s'en sortir trop mal, dyn parait ses coups et lui en docochait de prodigieux, Christ s'était engagé dan sune battaille enragé où chacun parait les coups de l'autres et dominska se debrouillait merveilleusement bien, réinventant en quelque sorte les regles d'escrime.Devant tant de prouesse de la part de mes amis, une rage sans pareille s'empara de moi. Je me relevais brusquement alors que mon ennemi aurait put me porter un coup fatale à l'instant, je réussis à parer son coup grace à un revers, je tentais de lui décocher un coup de masamune bien placé mais il esquivait sans cesse. Le combat dura une bonne dizaine de minutes, mes bras comme,cait à me faire mal. Finalement une erreur de la part de mon ennemi me permit de le battre au lieu de m'achever alors que je gisai sns force, il se mit a rire....et ce fut le dernier son qui franchit ses levres car j'en avais profité pour l'empaler net sur ma masamune. Un gargoulli immonde sortit de sa bouche et puis il mourrut dans ses derniers spasmes d'agonie.
J'essuyai ma lame sur ses vêtement et regardais autour de moi. Mes frères d'armes avient eux aussi fini par se débarrasser de leurs ennemis malgrés quelque blessures legères.
- Et ben je sens qu'on va s'amuser dans cette histoire s'écria Dyn, y en a pas d'autres?
(silence)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Sam 19 Fév 2005 - 12:09

- hummm regardez cette boure, nous dit dominska
- Ouais et alors, l'interragea Dyn
- Ne trouves tu pas bizarre qu'elle soit si remplie pour de simple voleurs?
- Vu sous cette angle....
- Donc on les auraient envoyé spécialement pour nous?demandais-je
-Apparement, conclut christ.
- En tous ils auraiet pu meix les choisir c'était pas tres amusant! s'exlama Dyn
- Si tu le dit..., lui dis - je
La nuit commençaient à tomber et nous décidâmes de rentrer à l'auberge. Jordell était toujours porter disparus...
- Au fait ou est le roi? j'ai completement oublié de vous demander, et la reine?
-En sureté vec le reste de l'armée: ne t'inquiète pas, me dit Dominska
Nous nous endormîmes et attendions la suite avec impatience..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Dim 20 Fév 2005 - 10:54

Le soleil se levait:
-Et bien où allons nous? demandais-je alors que nous prenions notre petit déjeuner.
-Nous allons à Argelas.dit Christ77.
-Pour quelle raison?
-Un grand tournoi est organisé la bas, nous esperons y trouver des indices sur ceux qui ont attaqué le chateau.
-Tres bien.
Nous partîmes donc à pied en direction de Argelas. La route était agréable. Mais nous étions toujours aussi inquiet quant à la disparition de Jordell...
La forêt semblait magique ce jour là mais....la beauté cache souvent des surprises...Un mouvement dans les arbres attira mon attention.
-Stop!
-Qu'y a t'il sephi? me dit Dyn.
-Moi aussi je les flaire....ils sont uen dizaine.murmura Dominska.
-QUI ETES VOUS? MONTREZ VOUS! hurlais je
Soudain une étrange femme fit son apparition devant moi.Elle était vétu de splendides peaux d'animaux.
-Je suis Amazonia, nous dit elle d'une voix enchanteresse, vous etes sur notre territoire...
-Nous ne faison que passer.
-Ce n'est pas une raison valable: vous méritez la mort.
-Et bien...quel diplomatie! s'écria Christ.
-Hum...Christ elles sont 10 et nous sommes 4....il vaut mieux se taire, lui dis je.
Apres nous avoir jeté un regard glacial a tous elle nous dit:
-Vous semblez ne pas etre ce que nous appellons de mauvais hommes, la reine décidera s'il faut vous tuer ou non, suivez moi.
Et nous nous dirigeâmes vers le village des Amazone...sous la menace de dix archères: bien entendu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Mer 2 Mar 2005 - 15:12

Le silence nous oppressait, nous étions tendu. Mais Christ rompu le silence presque " mortel" qui planait autour de nous.

- Où on va?

......

- Dans mon village, se contenta de répondre l'étrange femme qui semblait posséder une grande autorité malgré sa petite taille.
Je chuchotais a Dominska:
-Dom ne vois tu pas un moyen de s'enfuir?......le silence me répondit.
heu...Dom??

Il semblait etre completement paralysé et regardais en ouvrant grand les yeux l'amazone nommé Amazonia.

- Pssstt me fit Dyn. Laisse le baver encore un peu.
Un sourir fugitif passa sur mon visage.Nous arrivâmes enfin au village. Les bâtiments étaient rudimentaires certe mais parraissaient en même temps tres solide. C'étaient des huttes mais elles semblaient avoir été aménagé avec...finesse, style,bon goût... Ha...les mots me manquent: il est bizarre de voir comment les hommes arrivent à décrire avec peine ce qu'ils voient et ressentent.
Nous traversâmes la place tandis que les archères nous serrèrent d'un peu plus pres et que Amazonia avait "quelque peu" sorti son fouet de sa sacoche...sans doute craignait t'elle que nous ne fassions du mal à ses proches...
Je pris la parole:
- Comment se fait- il que personne ne connaisse l'emplacemnt de ce village alors qu'il se situe si pres de la forêt de sarosa?
Amazonia me toisa d'un air hautain qui lui donnait un certain charme " je revois encore la tête de Dominska haha..." et elle me répondit:
-C'est normal étranger: tout ceux qui ont decouvert ce village ne sont plus là desormais et servent de composte pour notre mère nature!
L'ambiance se refroisis tout à coup...
Une jeune fille agée de douze ans à peu pres vint parler à Amazonia dans une langue étrange. Plus tard au cours de ma vie j'eu la chance d'apprendre cette étrange language. Voici ce qui fut dis ce jour là:

Naxa Hyppolitae Nexiswos Amazoniae

Naka? komitarnio?[i]

Sitos magos captuls has ad Argelas...

Le visage d'Amazonia sembla s'obscurcir. Que c était il donc passé? Ce subtil et délicat language m'étant encore inconnu je ne savais que penser..

-Tres bien vous avez de la chance, nous dit elle, vous allez rester dans notre prison le temps que je règle un problème..nos charmantes hotesse vont vous accompagner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 28
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 11/01/2005

MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   Lun 7 Mar 2005 - 17:57

Notre cellule était en fait une hutte. Tres petite, nous tenions a peine tout les trois. Nous commencions a nous impatienter....

Pour passer le temps je peux vous raconter mon histoire...


Juste avant que je sois enrôlé dans l'armée royale, j'était à la poursuite de l'homme a la cape noire.... Mais d'apres les rumeurs, On disait qu'il y avait plus d'un homme en noir... Je parti donc dans un village, dont j'ai oublié le nom malheureusement. Fatigué par le voyage, je me dirigeait vers l'auberge où je fit la connaissance de Zack et Aeris. Ils étaient marchands et gagnaient leur vie sur les routes. Je ma liait d'amitié avec eux malgré mon caractère solitaire. Il m'avais demandé si je voulais faire route avec eux et j'avoue avoir accept car la solitude me pesait.

N'ayant pas trouvé l'homme que je cherchais apres plusieurs heures d e recherche avec Zack, nous partîmes...mais sur le trajet, un homme attendait: un homme à la cape noire... Je ne pouvai rien distinguer de lui pas meme son visage...
Il leva ses mains et tout à coup, je fut pris de vertige. Mon corps ne m'apartenais plus...J'entendais un rire sinistre dans ma tête...Il me forca à me retourner, à degainer ma masamune et....c'est ainsi que la vie de Aeris prit fin...

Soudain Le VRAI homme à la cape noire, celui que j'avais deja rencontré, réapparut, sortant des arbres bordant la route. Il dégaina sa masamune et détruisit la chose qui m'avait fait commetre ce crime odieux...
Il disparut une nouvelle fois mais eu le temps de murmurer:

Je t'avais prévenu, fait attention....

Mon corps fut de nouveau mien. Je revois encore la tête de Zack...il tenait le corps de Aeris entre ce main et me regardait fixement...
Je pris peur et courru courru, à en perdre haleine...pour ne plus entendre les menaces d emort et les cris de Zack si ce n'est dans ma tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de Sephirotmaster: une vie de larmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Drama] Ichi rittoru no namida (Un litre de larmes)
» journal de campagne d'une armée de cadian dans la boue
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» Le coeur au bord des larmes..
» Quel journal ou magazine d'actualité lisez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Recueil de textes-
Sauter vers: