Bienvenue Invité, cela faisait longtemps ! ()
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Séraphin à la tête des Sgurz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyroine
Justicier avéré
Justicier avéré
avatar

Nombre de messages : 7341
Age : 26
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 30/01/2005

Fiche signalétique
Race: Demi démon
Profession: Patrouilleur
Age: 40 ans

MessageSujet: Séraphin à la tête des Sgurz   Mar 21 Jan 2014 - 0:24

Mes vieux textes qui m'ont fait créer la guilde Sgurz avec Séraphin, mon vieux perso démon général de l'Ordre*Noir.

_______________

En quête de réunification

La lune éclairait faiblement la ville de Proncilia , bien plus calme que la Trigorn la nuit. Un démon en cape se déplaçait lentement , dans l'ombre des murs , habitué à passer indiscret. Il s'agissait du démon Séraphin de l'Ordre Noir. D'ailleurs , il ne faisait plus partie de cet ordre démoniaque , qui lui avait permis d'espérer monter un jour au plus haut. Cette armée n'était plus , ses Seigneurs se faisaient la guerre , et son activité était quasiment inexistante. Cette guilde ne pouvait plus rien lui apporter désormais ... Mais il ne savait que faire. Errant seul et sans but , il avait décidé de s'éloigner quelques temps de Trigorn , trop recherché par les têtus hommes de l'Empire. Pourtant , il avait purgé sa peine de son plein gré dans les prisons royales , mais rien à faire , les impériaux voulaient tout de même le capturer. Il se fichait de ce qu'il adviendrait de Tria et Amaroc , les derniers actifs de l'Ordre.

Tout ceci ne le regardait plus , et l'assouvissement du royaume ne l'intéressait vraiment pas. Cet être au cœur noir était finalement moins agressif qu'il ne le paraissait , et n'était pas aussi mégalomane que ses congénères. Il savait bien que cette guerre ancestrale opposant le bien au mal était sans fin , et que tenter de changer l'histoire n'était pas dans ses cordes. Il ne souhaitait qu'une seule chose : s'occuper. Continuer à semer le mal , sans pour autant avoir la prétention de vouloir imposer son règne. Il n'était pas de ceux souhaitant s'incomber de cette lourde tâche. Ses pas feutrés le menèrent aux alentours d'Abheleim , la ville peu appréciable d'après ce qu'il avait entendu dire. A son grand étonnement , il ne trouva pas de gardes dans la ville , alors que le mur du bout du monde se situait à côté.

Cette ville était bien plus grande que Trigorn , et il s'y perdit de nombreuses fois. Les pavillons trônaient fièrement à chaque coin de rue , signe de richesse et de pouvoir des habitants. Abheleim portait bien son nom de capitale du royaume. Des ruelles sombres et interminables où il pourrait exécuter ses plus noirs dessins sans crainte ... Cette idée eut vite fait de le séduire. C'est alors qu'il s'arrêta à l'angle d'un mur , captant la conversation de deux Abheleimentois.


Tu as entendu la dernière nouvelle ? Hubert le milicien serait débordé par ces satanés Sgurz ...

Oui , il paraitrait que le forgeron ait encore reçu une visite nocturne ! Enfin , le garde plutôt , parce que celui-là de forgeron , va savoir où il est partit ...


Sgurz ? Qu'était-ce ? Ces mots intrigants captèrent l'attention du démon souriant sous sa cape , souhaitant en apprendre d'avantage. D'après les bribes de conversation qu'il venait d'entendre , les Sgurz séviraient dans la ville depuis quelques temps ... Des démons ? Des humains ? Combien étaient-ils ? Quel était leur but ? Il voulait tout savoir !

Michèle la femme aux chats en aurait aperçu un pas loin de chez Roger ! Il guettait son voisin , sans doute pour s'approprier ses richesses ...

Et puis il y a la petite Georgette au sud de la ville. C'est horrible ce qui lui est arrivé , il paraitrait que ces vandales ont crucifié son frère dans la cave ! Et ces incapables de soldats du mur du bout du monde qui n'interviennent pas " pour des broutilles pareilles " ! Quel toupet !

Chut ! On pourrait nous entendre ... Heureusement qu'on peut les reconnaitre grâce à leur front. Ils ont un cœur renversé gravé sur ce dernier afin de se reconnaitre entre eux. Mais ces imbéciles sont toujours vêtus de cape , c'est pas bien difficile de les repérer.


Séraphin ricanait doucement dans son coin , s'éloignant déjà des deux hommes. Il en avait entendu assez au sujet de cette organisation. Meurtres et vols étaient leurs agissements dans cette grande ville , et la discrétion semblait être au rendez vous. Tout cela donnait envie au démon , il souhaitait rencontrer ces mécréants , et faire comme à l'Ordre Noir. Duper les maîtres des lieux et prendre leur place. Manipuler , contrôler , et s'accaparer la plus haute place au sein du pouvoir. La lueur blafarde de la lune éclairait toujours sa route , et c'est au bout de quelques heures qu'il aperçu au loin un homme en cape. Il couru sans faire de bruit dans sa direction , observant son trajet. Cette course poursuite silencieuse dura plusieurs minutes , jusqu'à arriver devant un arbre et une sorte de puit.

L'homme en cape se retourna , puis observa longuement chaque ruelle. Satisfait , n'ayant repéré personne , il plongea dans le puit en faisant le moins de bruit possible , et disparu dans la surface ondulante. Séraphin était étonné , il ne s'attendait pas à un tel geste. Il s'approcha à son tour de l'eau , et plongea sans hésiter. Il s'enfonça de quelques mètres dans les profondeurs maritimes , ouvrant avec peine les yeux. Il devait se hâter de trouver où aller. Son regard se posa soudainement sur une petite galerie où l'eau s'infiltrait rapidement. Il emprunta cette voie , et glissa jusqu'à tomber lourdement au sol.

Il se trouvait désormais allongé dans une grande flaque d'eau , absorbée comme une éponge par une terre étrange. Il se hâta de s'extirper de ce sol , et observa ensuite l'endroit. Il se trouvait dans un étrange souterrain , faiblement éclairé par quelques torches. Il avança prudemment dans le sous sol , et aperçu alors une bonne vingtaine d'hommes en cape , discutant et riant bruyamment assis sur des coffres et divers meubles. Il venait de trouver la planque des Sgurz. Il approcha au centre de la pièce , attirant le regard des marauds qui dégainèrent. L'un d'eux portait une cape différente des autres , sans doute le maître des lieux.


Qui es-tu , étranger ? Tous nos membres sont déjà ici , tu n'es pas des nôtres. Pourquoi t'être aventuré jusqu'ici ? Réponds !

Les encapés semblaient hostile à toute forme d'espionnage , et cette réaction laissa Séraphin ricaner quelques secondes , avant de répondre.

En effet , j'ai suivi l'un de vous jusqu'ici. A vrai dire , je viens d'arriver à Abheleim. Je suis un démon , Séraphin , ancien général de l'Ordre Noir.

Les criminels se mirent alors à parler bas , comme s'ils avaient déjà entendu parler de son ordre. Leurs regards étaient suspects.

Général de l'Ordre Noir ? Je vois ... Nous avons déjà entendu parler de cette armée démoniaque sévissant dans le royaume. On sait aussi qu'elle a plus ou moins disparu aujourd'hui. Qu'est-ce qui prouve que tu en fais partie ?

Séraphin s'attendait à cette question , et haussa les épaules. Il se dévêtit de sa cape , et releva sa manche droite. Son bras était marqué au fer de la marque de l'Ordre Noir , un " O " ensanglanté aux signes tribals. Le maître des lieux semblait satisfait.

J'ai en effet quitté l'Ordre Noir , car il ne pouvait plus rien m'apporter. Désormais dépérissant dans sa forteresse , j'ai préféré chercher d'autres guildes où sévir et offrir mes services. Je me suis aventuré jusque dans cette ville , et j'ai entendu parler de vous.

Je vois ... Alors comme cela on parle toujours au tant de nous , hein ? Cela fait des années qu'on pille cette ville sans se faire attraper. Les soldats du mur du bout du monde sont trop occupés par les démons de l'extérieur , et le milicien de cette ville est un imbécile finit. Tu souhaites donc nous rejoindre ?

Sans doute ... Mais avant tout , dites m'en plus sur cette organisation qu'est Sgurz.


Les encapés retournèrent petit à petit dans leur coin , voyant que le démon ne représentait pas de danger. Le maître des lieux s'enfonça au fond de la galerie avec Séraphin afin de converser. Ils prirent place sur des coffres à trésors , puis il prit la parole.

L'organisation de Sgurz est remplie de criminels , comme tu as pu le comprendre. Nous tuons , volons , manipulons ... Tout cela pour une monnaie qui nous arrange. Armements , or , femmes ... *Sourire pervers* Nous sommes l'incarnation du vice.

Intéressant ... Je cherchais justement à m'extirper de cette routine qu'est la guerre de Vesperae. A vrai dire , j'étais pourchassé à Trigorn , c'est pour cela que je me suis autant éloigné. Les agissements de Sgurz dans l'ombre m'arrangent ... Et le nom de cette organisation , elle a bien été donnée par cet homme ?


L'encapé afficha une mine grave. Le démon se doutait qu'il venait de mettre le doigt sur une question assez délicate. Il fixa Séraphin droit dans les yeux , d'un air des plus sérieux.

L'histoire de Sgurz est des plus mouvementées ... Tu as effectivement raison , Sgurz était un ancien voleur de renom qui a fondé ce clan. Autrefois , nous possédions des planques dans tout le royaume , ce qui nous permettait d'agir de partout à la fois. Bien que peu de monde connaisse notre nom , beaucoup de voleurs de Vesperae appartiennent à Sgurz.

Pourquoi parler de Sgurz de cette façon ? Serait-il mort ?

C'est exact. Sgurz avait à sa disposition un représentant des planques dans chaque ville. De Trigorn à Sarosa , Eleven Snake et bien au delà ... Tandis qu'il siégeait on ne sait où , les représentants exécutaient ses ordres et dirigeaient les hommes comme bon lui semblait. Cependant , leur soif de gloire à chacun les poussa à s'associer , et ils montèrent un complot contre Sgurz.


Il ferma les yeux quelques instants.

Quelques jours plus tard , Sgurz fut assassiné. Chaque représentant convoitait avec ardeur le trône , et ne parvinrent pas à se départager. Pour ne pas créer une guerre des clans inutile , ils se séparèrent tous , brisant ainsi les relations officielles des membres de chaque ville. C'est pour cela qu'aujourd'hui l'organisation Sgurz est moins importante qu'autrefois , car presque totalement brisée.

Si je comprends bien , vous êtes les hommes de Sgurz d'Abheleim. Et je suppose que le représentant des malandrins de cette ville est ...


L'homme en cape se leva lentement , observant le souterrain d'un air absent. Il acquiesça alors au sous entendu de Séraphin.

C'est bien moi. J'étais l'un des réticents au meurtre de maître Sgurz , mais les autres ne comptaient pas me laisser m'en sortir facilement ... J'ai donc du participer à cette mutinerie , bien que je savais que cela nous conduirait à notre perte.

On croirait entendre un homme emplit de sagesse. Étonnant pour un criminel ... *Sourit*


Il lui rendit son sourire narquois , et lui tourna le dos , pensif. Séraphin quant à lui , se mit à ricaner de nouveau doucement , comme animé d'une excitation sans borne. Il se leva à son tour , puis parla dans le dos du représentant de Sgurz d'Abheleim.

Très bien. Toute cette histoire m'a fortement inspiré. J'ai enfin trouvé un nouveau but ...

L'homme en cape se retourna , d'un air malicieux , contemplant le corps du démon.

Dois-je faire préparer le fer pour te graver notre emblème sur le front , démon Séraphin ?

Ce dernier ne cessait de rire d'un air dément , ce qui fit plisser les yeux du représentant , mal à l'aise.

Ça ne sera pas nécessaire , non ... J'ai un projet des plus ambitieux à mener à bien au sein de cette organisation !

Il fondit sur le représentant sans crier gare , ayant déjà dégainé son épée. Il transperça rapidement le voleur écarquillant les yeux , puis baissant ces derniers sur le démon au sourire démoniaque.

Toi ... Espèce de ... !!!

Je vais te faire part de mes projets avant de mourir , assassin de Sgurz. Selon toi , il serait préférable que l'organisation soit réunifiée comme auparavant pour briller parmi les autres pitoyables clans de voleurs ? N'aies crainte , je vais exaucer ton vœu. Je me rendrai dans chaque ville du royaume , et prendrai la place des représentants de cette façon. Vous n'êtes que de vulgaires voleurs , je n'aurai aucun mal à tous les tuer. Je serai ce que Sgurz fut pour cette organisation , et tous les hommes seront à ma merci. Me crois-tu fou ? Qu'en dis-tu ?

L'homme en cape glissait lentement sur la lame de Séraphin , souffrant le martyr. Proche de la mort , il se mit à rire au nez du démon , effaçant le sourire de ce dernier. Le sang coulait à flots , et les hommes malgré le brouhaha permanent , comprirent ce qui venait de se produire.

Tu auras beau remplir tes noirs desseins ... Démon ... Tu finiras de la même façon que ... Sgurz. N'oublies pas ... N'oublies jamais ! Tu contrôleras des criminels , pas des hommes de main !

Ayant usé de ses dernières forces pour cracher ces paroles sur le démon Séraphin au regard vide de toute expression , il tomba en arrière , retirant son corps de la lame dans un bruit tranchant. Séraphin haussa les épaules , puis se retourna vers les autres voleurs. A son étonnement , personne ne l'attaquait. L'un d'eux s'avança vers lui , puis inclina la tête.

Le représentant d'Abheleim vient de changer d'identité ... Nous sommes à vos ordres.

Parfait ... Vous semblez plus intelligents que cet imbécile. Préparez le fer , cette emblème m'appartient désormais. Par la suite , je me rendrai à Trigorn !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/ReporterDeMinefield?feature=mhee
Tyroine
Justicier avéré
Justicier avéré
avatar

Nombre de messages : 7341
Age : 26
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 30/01/2005

Fiche signalétique
Race: Demi démon
Profession: Patrouilleur
Age: 40 ans

MessageSujet: Re: Séraphin à la tête des Sgurz   Mar 21 Jan 2014 - 0:24

Le sang du renouveau

Tout le monde sait que la ville des Trigorn n'est pas des plus calmes lorsque la nuit tombe , et cette soirée en fut la preuve. Un démon aux allures de voleur se tenait debout au centre de la salle des repas de la grande auberge au nord de la ville , se trouvant à côté de l'école de magie. Du sang coulait à flots sur son épée , et un corps semblait également glisser sur la lame , retenant sa chute à l'aide de ses mains écorchées. Une assemblée d'encapés se tenait derrière le démon , ricanant et observant la grande salle avec curiosité. Séraphin était finalement parvenu à trouver la planque des Sgurz de la ville marchande. Il observait avec froideur le visage pathétique de l'homme faisant glisser ses mains sur le tranchant de la lame , tentant désespérément de rester debout.

C'est bien ce que je craignais ... Les anciens représentants de Sgurz sont tous des faibles. Toutefois , je suis étonné que certains de tes hommes aient perdu leur vie pour te protéger. On m'avait pourtant dit que les voleurs n'étaient pas du genre à rester fidèles à leur supérieur ... Que c'est gratifiant pour toi.

V.. Va crever en enfer , démon !

Séraphin soupira , haussant les épaules d'un air désapprobateur. Il retira sèchement la lame du corps de sa victime , et envoya son pied en pleine figure. Ce dernier roula au sol , vidé de ses forces , peinant à regarder son agresseur dans les yeux.

Pourquoi ... ? Que cherches-tu en nous assassinant tous ?! Tu cherches à ... *tousse* venger le maître ?

Oh ... ? Alors comme ça tu es au courant. Je m'en doutais , les liens entre les différents repaires ne sont pas totalement ébranlés , et les nouvelles vont plutôt vite. On ne sait plus de qui s'entourer de nos jours.
*Ricane* Une vengeance ? Ne dis pas des choses aussi grotesques ... Je ne fais qu'accomplir le rêve que vous pensiez chimérique. Prendre la tête seul de l'organisation.

Peu d'hommes se trouvaient derrière le représentant des Sgurz de Trigorn , certains n'ayant même pas dégainé , d'autres s'affairant autour du corps de l'homme qui allait bientôt devenir un cadavre. La force du démon était des plus féroce , et le nombre de ses partisans s'était agrandi depuis la prise de pouvoir de la planque d'Abheleim.

J'ai eu beaucoup de mal à vous trouver. Qui aurait pensé que les Sgurz se seraient fait passer pour des aubergistes pour s'assurer une couverture des plus certaines ? Travailleurs aimables le jour , assassins de sang froid la nuit. Cette idée me séduit , et cet endroit est ... des plus luxueux. Rien à voir avec Abheleim , vraiment. Cet endroit me plait beaucoup , tu devrais être fier qu'il serve d'abris pour le futur chef des Sgurz.

Tout comme le représentant d'Abheleim , l'homme à terre se mit à rire , ce qui déplut au démon au plus haut point. Pensait-il aussi que sa quête était des plus folles , et impossible ? Que savaient-ils de la véritable force ? Du pouvoir ? Ils n'étaient que des lâches , pour avoir fui le combat qu'ils auraient du mener pour s'accaparer de la puissance. Désormais , un parfait inconnu venait la prendre à leur place , sans aucun scrupule.

Personne ne peut égaler l'ancien maître ... Et lui même est mort. Contrôler l'organisation éparpillée dans le royaume , penses-tu en être capable ? Tu en as peut-être la force ... C'est vrai. Néanmoins ... *Il cracha du sang* Néanmoins , personne ne peut gérer autant d'hommes , surtout des crapules ... Du moins , sans finir avec un poignard dans le dos.

Il ricanait encore , croyant ses propres paroles dur comme fer. Dans un élan de fureur , Séraphin leva son épée et trancha net la tête de son interlocuteur , qui roula au sol dans une marre de sang. Personne n'était choqué , seuls les fidèles du cadavre s'étaient reculés , constatant la mort de leur leader. Le démon rengaina sa lame comme si de rien n'était , puis posa son pied sur le corps dénué de vie.

Bande d'idiots. Me sous-estimer ne fera que retarder l'échéance. Désormais vous m'appartenez tous. N'ayez crainte , vous ne serez pas mes prisonniers. Considérez vous comme ... étant toujours des serviteurs de l'Organisation Sgurz , que je contrôlerai prochainement.

Finissant son monologue , ses hommes eurent vite fait d'investir l'auberge et s'installer , alors que les autres se débarrassaient du corps de leur ancien maître afin de masquer les preuves. Le démon se sentait déjà plus à l'aise que dans cette caverne humide , et il savait qu'il n'aurait aucun problème avec la milice avec une telle couverture.

Mon seul regret sera de revêtir des vêtements d'aubergiste ... Enfin , il faut bien assumer ce point négatif pour sévir en toute sécurité. Les richesses et les vies de Trigorn sont à moi , je parie qu'aucune autorité ne connait notre identité ... Nous resterons encore un peu ici avant d'aller conquérir les autres repaires. Néanmoins , la ville marchande est un excellent point stratégique. Le quartier général sera définitivement ici.

Il s'éloigna à son tour dans les pièces de l'auberge de luxe , ricanant de sa nouvelle victoire. Tout se passait comme prévu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/ReporterDeMinefield?feature=mhee
 
Séraphin à la tête des Sgurz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» **RARE** Médaille St-Séraphin / Revers : St-Fidèle de Sigmaringa et St-Joseph de Leonissa
» RICE Anne - l'heure de l'ange - Les chansons du séraphin T1
» Le mystère de Séraphin Monge de Pierre MAGNAN
» Séraphin: Un homme et son péché (2002,Charles Binamé)
» alien tattoo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Recueil de textes-
Sauter vers: