Bienvenue Invité, cela faisait longtemps ! ()
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prisons haute sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jean Jacques Galdiner
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 93
Guilde : Armée*Royale.
Date d'inscription : 01/11/2006

Fiche signalétique
Race: Humain.
Profession: Soldat.
Age: 48

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Lun 27 Avr 2009 - 13:21

Jean Jacques Galdiner secoua la tête négativement.

JJG - Vous faites preuve d'une bien belle mauvaise foi. Vous étiez un capitaine à la tête d'un navire pirate qui a enlevé le conseiller royal et tenté de nous duper pendant un échange. D'une façon ou d'une autre vous avez voulu cette bataille , vous en payerez donc les conséquences.

Il se retourna puis s'éloigna lentement , ayant finit ce qu'il avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
romain
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 6
Guilde : Voile*Sanglante
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 24 Mai 2009 - 14:36

(hrp: excuser moi de mon retard !!! je suis vraiment désoler de pas avoir réagis avant mais bon)

Romain fut libéré au bout de ses deux semaines de détentions. Les gardiens le regardant d'un œil mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkang
Voyageur égaré
Voyageur égaré


Nombre de messages : 10
Guilde : VoileSanglante
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 14 Juin 2009 - 15:55

Sarkang fut relaché, ayant purgé sa peine.

(Pardon pour mon retard ^.^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kroser
Habitué du palais
Habitué du palais


Nombre de messages : 458
Age : 22
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 17/06/2008

Fiche signalétique
Race:
Profession:
Age:

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 28 Juin 2009 - 9:37

Peu de temps après le raid à Sarosa, Kroser, accompagné pas un autre soldat, emmena le Shaamah qui y participais, dans une des prisons. Il demanda au garde de lui ouvre la cellule où cette bestiole allait surement rester un bout de temps.Il déposa son corps inerte sur le sol, les pattes attachées les une aux autres. Il sortit de la cellule, les gardes refermèrent la porte derrière lui, puis il s'en alla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmina
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2535
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 28 Juin 2009 - 22:55

Le temps passe parfois lentement très lentement et à d'autres moments si vite. Extrem qui était un Ecolier prometteur venait d'être arreté pour de multiples agressions. La discussion entre l'écolier et lui l'avait laissé attristé. Il se comportait comme un être sans foi ni loi et sa vaillance n'était plus qu'arrogance.

Le Général revint peu de temps après pour lui annoncer la sentence qui était retenu pour le moment contre lui.


-«Pour agression envers Royaliste, Refus de Coopération et Menace, vous devez purger deux semaines de prison ferme. Vous devrez rencontrer aussi le Soldat Brad qui était votre formateur. Que Donblas ait pitié de vous..»

Le Général Bahal se détourna et retourna à ses activités.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanerick
Habitué du palais
Habitué du palais
avatar

Nombre de messages : 215
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Sam 29 Aoû 2009 - 20:09

Le soldat Kanerik entra dans les prisons, un dénommé Jacques sur les épaules, assomé.
Jacques l'avait poussé volontairement, puis fuit, par la suite, Kanerik le rattrapa, l'assoma, le ligota et l'enferma.
Kanerik fouilla l'homme qui était armé, sortir, ferma la porte à clé.
Une fois bien au chaud dans sa geôle, Jacques resta inerte, et Kanerik s'en fu en grommelant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adon
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 3
Guilde : Aashar
Date d'inscription : 14/03/2010

Fiche signalétique
Race: Lycan
Profession: Guérisseuse/combattante
Age: 14

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 14 Mar 2010 - 19:38

Adon arriva dans sa cellule et regarde Itsumi partir.

"Ràlas...j'ai fais pour toi...Pour te protéger..."

Elle regarda dans la cellules et se met dans un coin et s'assois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendrais
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 88
Guilde : INTIMISTES
Date d'inscription : 30/10/2007

Fiche signalétique
Race: Lycanthrope
Profession: Grande Prêtresse de Danava
Age: La trentaine

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Lun 15 Mar 2010 - 19:33

Cendrais observait droit devant elle. Les cordes qui enserraient sa gueule lui entaillaient la chair, mais elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. A trop vouloir rompre ses liens, on en venait à se blesser soi-même, c’était vrai pour tout et surtout pour le prisonnier qu’une cordelette empêchait de respirer convenablement. Car si un humain se servait principalement de son nez, il en allait autrement d’un lycan, et c’était ce qu’était la Grande Prêtresse de Danava, indubitablement. Sa fourrure neigeuse désormais tachetée du pourpre de son propre sang l’incriminait sans doute possible. Dire que sa race avait pu faire oublier aux soldats d’Eglénéa quelle était sa position… Ils s’étaient vexés quand elle les avait assimilés à des chiens, et ils avaient eu raison. Les chiens eux étaient assez intelligent pour ne pas la frapper. Ses grognements sourds ne s’étaient pas tus, depuis le début de sa captivité. Elle était attachée à un mur tel un animal, au mépris de son rang et de sa dignité. On lui avait fracassé le crâne contre un mur à plusieurs reprises, jusqu’au sang. On lui avait retiré la relique de sa déesse, qu’elle était la seule à pouvoir toucher à main nue. D’ailleurs, si elle ne rétablissait pas rapidement le contact physique, les gardiens de l’artefact auraient rapidement une surprise.

Elle savait les elfes à ses côtés… Edhel devait être dans la cellule voisine, si elle en croyait son ouïe. Se relevant légèrement, elle apprécia la sensation de ses pattes foulant l’herbe née de sa colère. Elle se l’était juré, elle vivante, ce palais retournerait à la nature qu’il avait blessé en s’élevant. Fort de son aura, à laquelle elle rajoutait sa colère et des années de pratique, elle avait favorisé les herbes folles. Les murs de sa cellule étaient dévorés par des lierres, de même que ses barreaux. Pour l’heure, les changements se limitaient à sa seule cellule, mais elle ferait bientôt son possible pour offrir un soutien à ceux qui s’étaient spontanément proposés pour son escorte. Edhel et Kirkis. Dire que les humains les jugeaient assez sots pour avoir attenté à la vie d’un dignitaire et humain et avoir gardé la fiole de poison sur eux. Cendrais n’était pas idiote, elle connaissait les elfes et savait de quoi ils étaient capables. S’ils avaient jugé Tyroine dangereux, ils auraient en effet pu attenter à sa vie. Mais ils l’auraient fait… différemment.

Au dehors, elle était certaine qu’Héléna avait remarqué qu’elle ne revenait pas. L’Oracle irait prévenir le Culte, et alors la machine se mettrait en marche. Elle n’avait pas le don de voyance, mais dans ses yeux d’or rongés par la haine, elle pouvait déjà voir l’avenir se dessiner au grès des volontés volatiles de l’Homme. La Reine était faible, elle s’était laissée gagner par l’anxiété et avait perdu le contrôle de la situation. Elle n’avait pas réagi quand Cendrais l’avait alpagué, avait laissé son peuple bafouer l’honneur d’une déesse en maltraitant sa prime représentante.

Un nouveau grognement naquit du fond de sa gorge, alors qu’elle tirait sur ses chaînes. En cet instant, elle devait en effet ressembler à une bête sauvage, les lambeaux de sa robe témoignaient de l’énergie qu’elle avait pu mettre à se dégager. Mais qu’importait à ses yeux, leur jugement n’avait aucune valeur. Les fous, savaient-ils seulement ce qu’ils avaient déclenchés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adon
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 3
Guilde : Aashar
Date d'inscription : 14/03/2010

Fiche signalétique
Race: Lycan
Profession: Guérisseuse/combattante
Age: 14

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Mar 16 Mar 2010 - 7:41

(hrp: je sais pas si on est dans la même cellule donc prévenez moi si je me trompe quelque part...)

Bonjours...Attendez je vais essayer de vous aidez...

Adon regarda Cendrais,se leva et se rapproche d'elle en enleva les cordes de la gueule en restant un peux méfiance.

Pourquoi êtes vous attaché ainsi? Qui êtes vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Justicier avéré
Justicier avéré
avatar

Nombre de messages : 7341
Age : 25
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 30/01/2005

Fiche signalétique
Race: Demi démon
Profession: Patrouilleur
Age: 40 ans

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Mar 16 Mar 2010 - 11:46

(Nous ne mettons jamais deux criminels dans la même cellule, de plus tu es enfermé dans les prisons de la commanderie et non du château, voici le forum où tu dois poster :http://armee-royale.forumactif.com/prisons-transitoires-f22/ )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/ReporterDeMinefield?feature=mhee
Alphonsine
Habitué du palais
Habitué du palais
avatar

Nombre de messages : 174
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 26/10/2005

Fiche signalétique
Race: Humaine
Profession: Infirmière
Age: Indéfinit

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Mar 16 Mar 2010 - 11:58

Ça recommence.

L'infirmière en chef descendit dans les cellules du château et s'approcha de la cellule de la grand prêtresse de Danava. Comme autrefois, elle soupira en secouant la tête puis s'adressa aux deux gardes qui faisaient déjà semblant de n'avoir rien vu.

Si vous ne voulez pas faire un tour à l'infirmerie, je vous conseille d'ouvrir la geôle. On m'a demandé de ne pas laisser la lycanthrope mourir, donc vous feriez mieux de vous bouger le derrière ou ça va être votre fête.

Les deux gardes s'exécutèrent et ouvrirent la porte, tout en surveillant Cendrais, prêts à intervenir. Alphonsine ne se soucia pas du regard que pouvait lui jeter la grand prêtresse, elle n'en avait cure. Elle jaugea rapidement les blessures de la créature, puis s'adressa à elle après un vague murmure.

Le même traitement que lorsque Antoninus avait été capturé.. *Elle hausse la voix* Je suis là pour vous soigner et seulement ceci, ne l'oubliez pas. Je ne prends le parti de personne ici, je fais seulement mon travail. Maintenant je vous conseille de pas trop bouger, sinon je vais m'énerver.

Elle commença à déballer ses sacs de soin et à préparer ses ustensiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendrais
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 88
Guilde : INTIMISTES
Date d'inscription : 30/10/2007

Fiche signalétique
Race: Lycanthrope
Profession: Grande Prêtresse de Danava
Age: La trentaine

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Mar 16 Mar 2010 - 12:39

Cendrais observait l’humaine, la respiration haletante, le regard haineux, sans bouger. Oh, ce n’était pas l’envie qui manquait, bien au contraire, mais il fallait bien avouer qu’elle était trop bien attachée pour faire autre chose qu’attendre. La nature sauvage qui prenait lentement possession de la prison l’aidait à ne pas devenir folle, même si elle payait un lourd tribut pour la maintenir en vie. La lycan était fatiguée, incroyablement fatiguée, et le fait de n’avoir rien mangé depuis… combien de temps déjà ? Elle était plongée dans l’obscurité depuis assez longtemps pour avoir perdu le fil. On avait ouvert la porte qui la maintenait prisonnière… Elle n’allait pas laisser passer une telle occasion. Se concentrant sur les lierres qui dévoraient déjà les barreaux, elle les fit croître encore un peu, histoire de dévorer la serrure.

Elle savait que les gardes rendraient ses efforts inutiles, après tout elle ne savait pas encore rendre l’élément végétal invulnérable face aux assauts du métal, mais il était important pour elle de montrer qu’elle ne se laisserait pas faire. Son aura irradiait autour d’elle. Alors que Cendrais n’était que haine et colère, le manteau magique qui l’entourait forçait au calme. Certes, les humains n’étaient guère sensibles à ses effets, ils l’avaient déjà prouvé par le passé, mais l’infirmière ne manquerait tout de même pas de la ressentir.

Elle ne répondit que par un grognement sourd à la requête de la femme. Se tenir tranquille ? Elle lui conseillait de ne pas trop bouger ? Elle allait s’énerver. D’une phrase, l’idiote venait de raviver les douloureuses blessures de la Grande Prêtresse. Elle n’avait jamais fait étalage de son rang, mais elle s’était habituée à être traitée avec respect. Elle avait été humble, respectueuse elle aussi… Mais se voir traiter comme une bête sauvage était beaucoup plus qu’elle ne pouvait supporter. Main de Danava, voilà ce qu’elle était. Et quand on la regardait, on pouvait voir toute l’étendue de sa déchéance. Mue par un aveuglement qu’elle ne s’expliquait pas, la race des Hommes avait tiré un trait sur tout ce qu’elle représentait. Elle se sentait dépossédée.

Rageuse, Cendrais tira une dernière fois sur ses liens. Elle n’avait pas besoin de soin, juste de viande. Elle aurait donné beaucoup pour de la viande, et c’était peut-être pour cela qu’ils ne lui en donnaient pas. Les faiblesses de lycanthropes étaient connues. La faim en faisait indubitablement parti. En l’affamant, ils la rapprochaient de l’état qu’ils méprisaient, celui d’un animal sauvage. C’était toute une éducation qu’ils allaient mettre en péril, trente ans de vie aux côtés des pseudo-races pensantes, en opposition à la race « animale » à laquelle elle pouvait appartenir.

« Faim. » parvint-elle à articuler, difficilement et au prix d’une nouvelle douleur dans la gueule.

Un simple fait, mais la voix qui résonna faiblement entre les murs de la prison était bien plus rauque que celle qui avait parlé presque d’égal à égal avec une Reine. Déchéance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonsine
Habitué du palais
Habitué du palais
avatar

Nombre de messages : 174
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 26/10/2005

Fiche signalétique
Race: Humaine
Profession: Infirmière
Age: Indéfinit

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Mar 16 Mar 2010 - 17:28

Méprisante et irrespectueuse, Alphonsine l'avait toujours été. Comme elle l'avait précisé, elle ne défendait personne et se fichait éperdument de qui était la lycanthrope. Dans une infirmerie, tous les patients sont sur le même pied d'égalité. Elle comprit que Cendrais était surtout affamée, et la vue des lierres poussant dans la cellule lui fit hausser un sourcil.

V'la qui égaie un peu l'endroit..

La louve avait beau avoir faim, ses blessures au crane n'étaient pas négligeables. Elle fit donc ce qu'elle avait à faire en pansant ses blessures de bandes cicatrisantes après avoir désinfecté les plaies. Elle n'en fit pas plus, sentant que la grand prêtresse ne coopérait gentiment qu'à cause de son estomac.

On vous laisserait bien manger quelques prisonniers, mais je doute qu'ils soient vraiment comestibles. Bon, j'ai fait appeler un soldat qui devait éplucher des patates ... Il devrait revenir avec quelques morceaux de viande, mais ça court pas les couloirs vous savez. On a été éduqués à la pomme de terre, faudra vous y faire si vous restez ici éternellement.

Le garde revint avec plusieurs lapins chassés la veille, Alphonsine les prit, fit enlever ce qui entravait la gueule de Cendrais par les gardes, qui lui détachèrent également une patte pour qu'elle puisse attraper sa nourriture.

Je n'accepterai plus que l'on traite les prisonniers de façon abominable comme au temps de l'Insurrection, moi qui pensais que ces idiots avaient un peu évolué ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendrais
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 88
Guilde : INTIMISTES
Date d'inscription : 30/10/2007

Fiche signalétique
Race: Lycanthrope
Profession: Grande Prêtresse de Danava
Age: La trentaine

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Mer 17 Mar 2010 - 20:23

[Surtout, ne prends pas mal ce message. Vu l'enthousiasme que tu mettais à changer le tiens, j'ai décidé de faire autrement. De plus, je pense pas avoir abuser... Même si faudra nettoyer, j'avoue xD]

Dans un monde où Cendrais n’aurait pas été fille de lycans, dans une société où elle n’aurait pas été Grande Prêtresse de Danava, peut-être les choses se seraient-elles passées ainsi, en effet. Mais alors que l’infirmière zélée préparait ses affaires, la louve, elle, préparait sa vengeance. Du moins, si l’on pouvait appeler ce qui allait suivre « vengeance », car dans les faits, elle ne blesserait pas. Le but était d’effrayer, de faire passer un message. Celui que jamais ils ne parviendraient à la faire céder. Sans savoir ce qu’elle faisait, l’humaine allait tenter de la soigner… Un aveu d’ignorance, alors qu’il suffisait pour les lycans d’un bon repas et d’une ou deux nuits de sommeil pour panser leur blessure. Tournant le dos à celle qui se considérait surement comme sa sauveuse, elle posa la gueule au sol, Cendrais ferma les yeux. Ce qu’elle allait faire serait douloureux, pour elle comme pour les autres… Mais les humains comprenaient-ils autre chose ? Elle était celle qui guide, et même si la leçon qu’elle allait donner sortait théoriquement de ses attributions, elle n’avait pas le choix.

Tout droit sorti de l’ombre, un rat s’approcha d’elle. Influencé par un pouvoir plus grand que lui dans un premier temps, puis subjugué par une aura d’origine divine, il se porta au secours de la Main de Danava. Ses dents s’attaquèrent aux liens qui l’empêchaient de respirer, en silence. Il fut bientôt rejoint par un de ses frères, et il ne leur fallut pas plus de quelques secondes pour libérer la gueule prisonnière. Se redressant, Cendrais toussa légèrement, respirant à pleine goulée, alors que tous les rats de cet étage de la prison convergeaient vers elle. Les yeux toujours fermés, elle haletait, et ce n’était plus à cause d’une quelconque muselière. On n’imposait pas son joug à autant de créatures vivantes, même des rongeurs, sans en payer le prix. Et pourtant, elle ne s’arrêterait pas là, elle était loin d’avoir fini.

Les lierres prirent soudainement vie. Se ruant sur la porte, ils la refermèrent, la scellant de leur corps. Dans le même temps, ils se ruèrent sur Alphonsine, l’immobilisant sans lui faire mal. Comme si elle avait été frappée, Cendrais détourna la gueule et laissa échapper un couinement. Naissant, pervers et puissant, un mal de tête la mettait déjà au supplice, l’effort mental associé à ses blessures ne lui laissait pas grande marge de manœuvre. Si des gardes se trouvaient dans la geôle, ils subirent le même sort que leur consœur. Et pourtant, ce n’était pas terminé. Tirant sur ses chaînes, elle eut le bonheur de voir la pierre s’effriter et se détacher du reste du mur autour des fixations qui la retenaient prisonnière. Ceux qui tenteraient de regarder ensuite verraient un mur rongé par des racines.

Cendrais était Grande Prêtresse depuis un moment déjà. Depuis son intronisation, elle avait comme soutien de spectre de Danava, artefact qui se transmettait de Grand Prêtre en Grand Prêtre, et elle avait rapidement appris à en maîtriser le pouvoir le plus intéressant. Catalyseur. Il lui permettait d’augmenter son pouvoir sans avoir à en pâtir. Seulement voilà, on le lui avait retiré. Ramenée plusieurs mois en arrière, elle ne pouvait pourtant pas oublier cette nouvelle façon de procéder. Aussi, si l’énergie ne venait pas du bâton, il n’y avait plus qu’une seule solution pour le puiser. Cendrais était devenue son propre catalyseur, sans même s’en rendre compte, sans penser au risque qu’elle encourait. Et ils étaient réels, en témoignait la douleur sourde qui commençait à naître directement dans son œil droit. Une larme de sang perla, mais elle ne s’arrêta pas. Elle se força à se relever, entourée de son « escorte » bruyante, et ouvrit les yeux. Le droit était injecté de sang, et il avait perdu sa couleur d’origine. Si le gauche portait toujours fièrement les couleurs du soleil, astre de la Déesse, lui s’était teinté de la cendre de l’œil mort.

« Porte ce message à ta Reine... »

Sur leur gauche, le mur commença à trembler légèrement. Des gravats commencèrent à se détacher de l’ensemble alors que les lierres s’attaquaient à ses fondations. Frappée par une nouvelle vague de douleur, la louve lâcha un couinement plaintif et manqua de s’effondrer, mais elle tint bon. Du coin de ses babines, un léger filet de sang coula mais elle n’y prêta pas attention. Elle avait mieux à faire. Un message, une leçon. Une démonstration.

« Je quitterai bientôt ce Palais. Emportée par les bras de Vanilius ou de nouveau bercée par ceux de Danava. Le choix final lui revient… »

Elle tomba à genoux, et entraînée par le poids de ses liens, s’effondra au sol. Levant les yeux vers l’infirmière, elle expira intelligiblement son dernier avertissement.

« Les miens savent déjà ce qu’il s’est produit. »

Et comme s’ils répondaient à un ordre muet, les rats qui l’entouraient se dispersent subitement, filant entre les jambes de l’humaine, passant sous les barreaux et prenant la direction des escaliers. Avec une seule volonté, un seul ordre imprimé au fer blanc par Cendrais. « Allez au sanctuaire, et portez mon message. ». Beaucoup allaient mourir, emportés par la faim, la fatigue, les prédateurs. Mais la louve avait bon espoir que quelques uns parviennent à destination. Le deuxième œil saignait, désormais.

Le vent souffla légèrement dans la prison, brise impossible dans l’endroit clôt. Les lierres se desserrèrent et tombèrent d’eux même, libérant femme et barreaux. Les plus sensibles crurent percevoir un soupir. Tristesse, résignation. Personne n’avait été blessé, sauf celle qui avait donné naissance à ce chaos.

Elle avait perdu la vue en souhaitant ouvrir les yeux de ses geôliers sur sa véritable nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonsine
Habitué du palais
Habitué du palais
avatar

Nombre de messages : 174
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 26/10/2005

Fiche signalétique
Race: Humaine
Profession: Infirmière
Age: Indéfinit

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Ven 19 Mar 2010 - 15:44

Il était rarement donné à Alphonsine à de telles scènes, elle qui passait la plupart de son temps à l'infirmerie. Tout se déroula si vite ... La force de la nature était parvenue à se faire ébranler le mur de pierre de la prison, et à immobiliser celle qu'on pensait aussi cruelle que Démonio. Une fois que tout fut terminé, l'infirmière ne savait réellement que faire. Le message de Cendrais semblait évident, elle réclamait la liberté. Est-ce vraiment choquant de la part d'un prisonnier ? Mais cette prisonnière là était différente, elle avait beau avoir commis un crime aux détails bien mystérieux, l'infirmière était de ces femmes à percer les mystères en balayant la brume aveuglant ses confrères. La grande prêtresse de Danava devait être remise aux mains de dame Nature, cependant cette décision ne lui revenait pas.

J'ai vécu un grand nombre de choses dans ma misérable vie au service de cette armée tangente, mais jamais ô grand jamais nous n'avions encore été maudits, ou quoi que ce soit, par les dieux. Faites ce que vous voulez bande d'arriérés, mais si on doit se faire bouffer par les rats à cause des supérieurs, moi je quitte le navire.

En usant de ses habituels moyens de persuasion, elle parvint à envoyer un messager jusqu'à la commanderie royale afin de prévenir le général Bahal de la situation, le membre le plus haut gradé alors que le conseiller royal demeurait toujours dans le coma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmina
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2535
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Ven 19 Mar 2010 - 21:00

Un Soldat vint avertir le Général Bahal de la situation dans les prisons, une situation quelque peu litigieuse suite au déroulement de sinistre événement. Il n'était pas encore au courant de toute cette mise en scène entre les jeux de pouvoir, de manipulation et d'aura. Néanmoins le fait qu'un garde doive le prévenir que quelque chose s'était passé, amenait à craindre le pire. Il quitta le bureau du Conseiller et referma lentement la porte derrière lui.

Depuis le jour précédent, Bahal avait pris la place du Conseiller durant sa période d'inconscience. Cette inconscience fut provoquée par l'audience qu'avait demandé la Grande Prêtresse de Danava à la Reine. Tyroine semblait avoir souhaiter maintenir cette audience secrète vu que son propre Général n'était même pas au courant. Cependant la catastrophe qui s'en suivit l'officialisa en des versions tout aussi douteuses et inventives.

Il se remémora la scène d'hier soir tout en marchand en direction des geôles de l'Armée Royale. Il se trouvait dans la salle d'entrainement avec ses deux officiers, Culgan et Jotov. Les trois soldats s'entraînaient comme à leur habitude quand le bruit d'une armure se fit rapidement entendre. Le Soldat Jean Jacques Galdiner essoufflé s'arrêta devant eux.


- « Le ...le Conseiller a perdu connaissance ! La Grande Prêtresse de Danava est dans nos prisons, c'est..c'est terrible ! »

Suite à cette réplique le pauvre garde s'évanouit, Bahal fit signe aux deux officiers de s'occuper de Galdiner, pendant ce temps le Général couru en direction de la salle du trône. C'est là qu'il apprit en totalité l'évènement qui venait de se dérouler. La Reine cependant ne semblait pas blessée mais elle était potentiellement choquée par l'évènement. Comme la logique le voulait, Bahal avait succédé en temps que remplaçant de Tyroine le temps que celui-ci puisse être capable de reprendre son rôle.

Lorsque Bahal pénétra dans les prisons, il remarqua tout de suite le coté étrange de la chose. L'infirmière Alphonsine était présente mais quelque peu inactive par rapport à ses habitudes. Les gardes fixaient la grande Prêtresse quelque peu effrayés et celle ci était dans un triste état.


- « Que s'est il passé ici? Infirmière Alphonsine, j'exige des explications. Pourquoi cette Lycanthrope est dans un tel état? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonsine
Habitué du palais
Habitué du palais
avatar

Nombre de messages : 174
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 26/10/2005

Fiche signalétique
Race: Humaine
Profession: Infirmière
Age: Indéfinit

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 21 Mar 2010 - 17:08

Le général était venu rapidement, bien que l'infirmière commençait naturellement à s'impatienter. Voyant enfin Bahal descendre dans les prisons haute sécurité, elle soupira puis s'approcha de lui.

J'ai tout vu général, cette lycanthrope a fait appel à je ne sais quelle magie pour se défaire de ses chaînes et faire s'écrouler une partie du mur de la cellule la retenant captive, y'avait des lierres de partout ... Bref, la débandade, et je ne parle même pas du bataillon de rats qui en a profité pour rejoindre la nature.

Elle s'arrêta un instant, semblant réfléchir.

De ce que j'ai compris, les "siens" ont été prévenus qu'elle est détenue ici, et elle veut qu'on soumette à la reine le choix de la laisser partir.. J'crois bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahal
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 69
Guilde : Althinas
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 28 Mar 2010 - 18:26

Le Général acquiesça gravement de la tête. Jamais il n'avait vu l'infirmière dans cet état et de plus l'expression des gardes confirmait ses dires. Avaient ils tous perdu la tête? Etaient ils victimes d'un illusion collective? Qu'importe, la Grande Prêtresse usait de ses pouvoirs au sein même du Palais de Roland IV. C'était non seulement une insulte mais en plus un acte de guerre délibéré. Néanmoins pouvait on déclarer la guerre à la nature?

- « Si personne n'est blessé, vous pouvez retourner à l'infirmerie. Je crois que cette bête n'a pas envie de se faire approcher, cela au risque de porter atteinte à sa propre vie. Je vais m'occuper personnellement de cela. »

Bahal s'approcha de la cellule de la Grande Prêtresse de Danava. Il la fixa froidement, cet animal possédait de tels pouvoirs. Comment l'ignorance pouvait elle être aussi puissante? La Lycanthrope était encore vivante et consciente.

- « Je crois que vous n'avez pas bien compris votre situation. Vous avez usé de votre magie contre le Conseiller Tyroine, maintenant dans les prisons de l'Armée Royale. Si vous pensez être la victime ici, vous avez tord. Vous portez atteinte à la couronne et à l'autorité du Roi en vous comportant ainsi. »

Son devoir lui indiquait de la garder en vie néanmoins les barreaux de la cellule n'étaient efficace contre la magie. Il aurait bien mis fin à ses jours, la sécurité des soldats et du peuple étaient en jeu.

- « Ce n' est pas en ayant ce comportement que vous sortirez d'ici. Lycanthrope, veux tu prouver en agissant ainsi les bienfaits de la loi que j'ai faite promulguée? Tu me confortes seulement dans l'idée que ton espèce est une menace. Vous vous attaquez aux humains, vous ignorez les lois, vous nous provoquez, jusqu'où cela ira? »

Voyant qu'elle n'était peut être pas en mesure de répondre, Bahal s'arrêta. Il lui tourna alors le dos puis fit signe aux gardes de renforcer la sécurité. Si jamais Cendrais avait demandé une attaque sur le palais, il fallait se tenir prêt.

- « Plus rien à ajouter je suppose? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahal
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 69
Guilde : Althinas
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 28 Mar 2010 - 18:27

Le Général qui se trouvait dans les prisons fut perturbé par un garde qui lui apporta la nouvelle de la Lycanthrope aux portes du Palais. Alors c'était aujourd'hui que les loups avaient choisi pour provoquer l'Armée Royale. Le Général soupira légèrement après que le garde eut fini de livrer son message puis il se tourna vers Cendrais.

- « Le devoir m'appelle, je reviendrai. Pour le moment, il semblerait qu'une de tes semblables ait dans l'idée de se faire passer pour Dame Elmina. »

L'homme quitta alors les prisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahal
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 69
Guilde : Althinas
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 28 Mar 2010 - 18:27

Un temps certain passa et Bahal regagna de nouveau les prisons où se trouvait la Grande Prêtresse. Il se présenta de nouveau devant elle, en la fixant froidement. Le Conseiller, Dame Elmina, les crimes des Lycanthropes, toute cette histoire ne lui donnait point envie de rester diplomatique mais il se le devait. Elle était toute de même la Représentante de Danava mais elle devrai répondre de ses crimes devant Donblas.

- « Vous êtes enfin réveillée..? »

Le Général avait congédié les gardes pour le moment, il l'observait, les bras croisés. La lycanthrope redressa légèrement la gueule puis aucun son ne sortit de son museau. Le Général soupira et lui posa une question.

- « Qu'as tu fait au Conseiller ? »

Elle se défendit en disant qu'elle ne lui avait rien fait. Bahal insista en reposant la même question puis au bout d'un moment, elle ne dit plus rien. Le silence prit de nouveau le rôle principal entre la Grande Prêtresse de Danava et le Général de l'Armée Royale.

- « Qu'as tu fait à Dame Elmina? Pourquoi lui as tu enlevé son humanité? Cela t'amuse de changer la vie de personnes à ta guise?! »

Cendrais ferma les yeux et répondit d'un ton lent et fatigué qu'elle avait simplement forcé le destin d'Elmina pour qu'elle soit apaisée. Elle souffrait et maintenant elle était en paix avec elle même. Le Général lui tourna le dos, la colère le gagnait peu à peu.

- « Je te propose que l'on t'épargne si tu soignes le Conseiller et que tu rendes son humanité à Dame Elmina? »

La Grande Prêtresse de Danava toisa Bahal du regard.

- « J'ai déjà proposé mon aide mais l'on m'a assommé. Maintenant si Elmina veut me parler, qu'elle vienne le faire. »

Par cette simple phrase, la Lycanthrope venait de fermer le dialogue avec l'humain. Malgré le fait qu'il lui fit comprendre qu'elle pourrait retrouver sa dignité si elle faisait un simple geste, elle fit la sourde oreille. La louve préférait mourir de faim plutôt que de faire quelque chose pour racheter ses crimes. Bahal quitta la prison et se dirigea en direction d'où se trouver Elmina, c'était sa dernière chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmina
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2535
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 28 Mar 2010 - 22:27

Elmina vit la poignée de la porte tourner lentement puis le Général de l'Armée Royale pénétrer dans la pièce où elle avait été informé. La louve pencha le museau sur le coté et observa Bahal qui s'approcher. L'homme n'avait pas l'air d'une humeur des plus enthousiastes. Pendant l'absence de Royaliste la louve s'était restaurée et avait gardé dans une des poches de son reste de veste un morceau de viande. Un léger désordre d'ailleurs était présent dans la pièce, sans doute que personne n'avait pensé qu'un jour une louve serait présente dans la pièce des invités.

- « Vous allez me suivre dans les prisons. La Grande Prêtresse refuse de m'écouter, néanmoins je pense que pour vous ce sera le cas. Je vous demande simplement de savoir si elle peut faire quelques choses pour le Conseiller et vous même. Le reste..je n'ai pas à m'y intéresser, je ne tiens pas à ce que sire Tyroine décède d'un poison inconnu sans que je n'ai rien pu tenter pour le sauver. »

Bahal lui tendit un lapin en lui expliquant qu'il faudrait le donner à Cendrais. Il savait la louve de Danava faible et la faim semblait l'entraîner lentement dans une mort pénible. Le Général l'habilla d'une cape et la fit sortir. Il regarda l'entropie qui régnait dans la salle et sortit à son tour.

Dans les couleurs, les gardes étaient surpris de voir une cape et le général cote à cote mais personne ne remarqua que c'était des pattes qui permettait à la cape de se déplacer. Une fois dans les geôles, Bahal laissa Elmina allait vers la cellule de Cendrais puis se posta non loin pour observer.

L'ancienne Dame de l'Armée pénétra dans la cage de Cendrais et retira la cape qu'elle portait. Elle se sentait bien lorsqu'elle était présente mais une peur inconnue demeurait. Cendrais l'apaisait mais elle l'entraînait davantage vers l'instinct et la nature. Elmina le savait et par sa raison retrouvée en avait peur. Cendrais se montra accueillante mais refusa le lapin qu'elle lui tendit ainsi que la nourriture dérobée dans la salle où elle se trouvait. Cendrais voulait se montrer forte et inflexible face au joug des Royalistes. Un réel schisme avait parcouru Elmina mais elle savait que sa place était au coté de Donblas pour protéger le peuple de Roland IV. La Grande Prêtresse, l'avait compris et ne put que compatir devant le désarrois d'Elmina. Il y eut peu d'échanges verbales mais beaucoup d'observation et de signe pour s'exprimer. Puis Elmina prit la parole.


- « Je voulais simplement retrouver mon humanité Cendrais. Je sais que tu as voulu me protéger de moi même mais je.. je ne peux pas abandonner mes idées, et en ce que je crois.. »

Cendrais acquiesça.

- « Tu sais Elmina que si je te rends cela, tu retrouveras tes souffrances et ton mal être. N'oublie pas que tu as été en paix avec toi même depuis cet événement. »

Elmina opina à son tour du museau. Elle avait gardé soigneusement son collier depuis qu'elle avait quitté le Palais, pour le jour où elle pourrait reprendre sa forme première. La Grande Prêtresse lui demande de se tourner et lorsqu'Elmina fut assise devant elle, elle usa de sa magie pour lui rendre cette parcelle de cauchemars qui l'avait si longtemps torturée. Cendrais tomba inconsciente et Elmina sentit cette douleur revenait en elle, cette contrariété, ce sentiment de faiblesse, cette honte mais aussi cette haine. Elle se tourna vers Cendrais et dégaina une dague qu'elle possédait. Elle coupa une touffe de ses poils puis la rangea dans sa poche. Méthodiquement, elle remit la longue cape sur elle, puis porta le collier à son cou : Elmina retrouva sa forme humaine mais Cendrais était au plus mal. Elle regarda le plafond et songea à Danava puis lui adresser un signe de remerciement de la tête.

_________________


Dernière édition par Elmina le Dim 28 Mar 2010 - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahal
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 69
Guilde : Althinas
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Dim 28 Mar 2010 - 22:44

Bahal vit une femme sortir de la cellule de Cendrais. Elle portait la même cape que la louve, elle avait quelques traits similaires, une longue chevelure noire et ses yeux étaient légèrement dorées. Cette description était celle d'Elmina, la louve était redevenue humaine. Bahal adressa un salut militaire avec un léger sourire.

- « Ravi de vous retrouver, Dame Elmina. Je..je ne pensais pas que vous y arriveriez. Vous..vous êtes humaine. »

L'ancienne Dame de l'Armée acquiesça. Sentir de nouveau son corps, elle n'avait plus cette truffe qui voulait humer à tout bout de champs, ces pattes griffues, cette fourrure sur tout son corps. Elle était libre de ces contraintes mais elle se sentait aussi vide et étrange. Ce corps de lycanthrope avait été le sien durant quelques années et maintenant dépossédée, elle se sentait aussi vulnérable.

- « En effet, la Grande Prêtresse a accepté de me rendre ce qui m'appartenait. Je suis de nouveau humaine, néanmoins Cendrais est très affaiblie et je crains que sa mort n'approcha à grand pas si on le la sort pas de cette prison. En ce qui concerne Tyroine, je ne crois pas que ses jours sont en danger, elle ignore de quels maux il est atteint, mais s'il était virulent, il serait déjà mort. »

Le Général était d'accord avec elle, même si sa colère envers cet animal égoïste était grande, elle ne devait pas mourir, ce n'était pas la vocation de l'Armée Royale. Néanmoins, pour ces crimes, le Palais ne pardonnerait pas si facilement à Danava et ses enfants.

- « Je vais vous raccompagner à vos anciens appartements. Vous pourrez trouver une tenue adéquat et vous reposer, vous devez en avoir besoin. Dame Elmina, bon retour parmi nous. Néanmoins vis à vis de la politique actuelle, nous annoncerons votre retour sans parler de votre forme à votre arrivée. »

Elmina fixa le Général. La bête en elle sommeillait maintenant mais elle restait présente. Elle n'avait pas le choix que d'accepter la proposition de Bahal mais elle remarqua que sa haine l'aveuglait. Les deux quittèrent les prisons et au premier garde que le Général croisa, il lui annonça :

- « Faites parvenir la nouvelle dans tout le Palais, Dame Elmina est de retour ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmina
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2535
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Ven 16 Avr 2010 - 18:18

Elmina fut accompagnée par deux miliciens à l'intérieur du Palais. Là, la Dame leur demanda de se retirer et deux soldats Royaux prirent la suite des opérations, ils soulevèrent le Vulrek qu'Elmina avait capturé. L'animal avait mainte et mainte fois défier l'autorité du Roi en vertu de la loi qui avait été instauré contre sa race. Le Conseiller l'avait menacé la dernière fois de la terrible sanction qui l'attendait et celui ci ne l'avait écouté. Aujourd'hui, il s'était retrouvé face à face avec Elmina dans Sarosa. La Royaliste avait dégainé et l'avait pointé. Le Vulrek avait reculé sans pour autant fuir en dehors du village jusqu'à ce qu'il fut arrêté par le carreau d'un ange nommé Abelarion. D'ailleurs celui ci lui avait demandé s'il pouvait assisté à l'exécution du Vulrek, ce à quoi Elmina avait répondu qu'il lui faudrait l'autorisation du Conseiller.

Le Vulrek fut transporté jusqu'aux geôles de l'Armée Royale. On lui retira ses armes et vêtements puis on l'enferma dans une cage exigüe. C'était après tout là sa place, d'après le décret royal. Après que les Soldats partirent, elle retira le carreau et lui donna quelques premiers soins pendant que le pauvre demeurait inconscient du coup d'épée qu'elle lui avait asséné. Elmina se retira ensuite des geôles en demandant à ce qu'on l'appelle dès que le Vulrek serait réveillé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekibyo
Voyageur égaré
Voyageur égaré
avatar

Nombre de messages : 5
Guilde : Aashar
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Ven 16 Avr 2010 - 18:48

Ekibyo reprit ses esprits de longues minutes après le départ de la royaliste,il ouvra lentement les yeux et jetta imédiatement un regard à son épaule blessée,il remua légerement celle ci et soupira,il remarqua rapidement l'absence de son arbalète une fois ceci fait,il observa les lieux et attendit la suite en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmina
Fanatique du Roi
Fanatique du Roi
avatar

Nombre de messages : 2535
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   Ven 16 Avr 2010 - 20:18

Lorsque le Vulrek fut réveillée, Dame Elmina fut avertie. Elle rejoignit rapidement les geôles et se positionna devant la cage d'Ekibyo. Il semblait avoir pris ses aises, comme quoi une petite cage semblait lui convenir. La Royaliste toussa pour faire savoir sa présence et elle le fixa de ses yeux qui avaient pris une couleur jaune fauve.

- « On m'a dit que vous vous étiez réveillé. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prisons haute sécurité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prisons haute sécurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haute sécurité (Lock Up)
» [Série Us] OZ - Ou la série qui à inspiré Prison Break
» Les films doublés par Dorval et les autres
» Lock up (1989 , John Flynn)
» HAUTE SECURITE (Lock-up)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Palais :: Quartier public-
Sauter vers: