Bienvenue Invité, cela faisait longtemps ! ()
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mémoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoy
Dévot de Donblas
Dévot de Donblas
avatar

Nombre de messages : 3702
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 01/01/2005

Fiche signalétique
Race: Humain
Profession: Conseiller du Roi
Age: 46 ans

MessageSujet: Mémoires   Sam 5 Nov 2005 - 20:46

Zoy pénètra dans la bibliothèque en début de soirée...Il y resta toute une nuit à remplir un livre vierge.

Zoy: 'Je vais remplir ce livre de mes mémoires. Ainsi, les générations futures auront une preuve du passé. Je ne veux pas tomber dans l’oubli. Je n’ai pas été parfait mais je ne mérite pas ça. Par ou vais-je commencer ? J’ai tant à raconter. Par mon enfance, je vais procéder chronologiquement, sans fioritures… Mon enfance… Oui. Tout débuta à Trigorn' *Commence à écrire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoy
Dévot de Donblas
Dévot de Donblas
avatar

Nombre de messages : 3702
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 01/01/2005

Fiche signalétique
Race: Humain
Profession: Conseiller du Roi
Age: 46 ans

MessageSujet: Re: Mémoires   Sam 5 Nov 2005 - 20:53

Chapitre 1

« Je reviendrais dans 5 jours, sois bien sage pendant mon absence. » Ce sont les dernières paroles de mon père. Un voyage de routine disait-il. C’est un marchand très influent de Trigorn. Il part souvent ainsi en chariot avec ses associés, pour approvisionner les villages de Vesperae. Moi et ma mère l’attendions toujours ainsi, vaquant à nos occupations. Deux jours ont passé, un homme frappe à notre porte. Il a le visage ensanglanté : « Des elfes… Nous ont attaqué… Des elfes n… »Il mourut devant ma mère, choquée, et moi, naïf. On pouvait en conclure que c’était le seul survivant qui venait de rendre l’âme. Mon père était mort. J’avais 13 ans.


Chapitre 2

Trois ans plus tard, c’est ma mère qui me quitta. Depuis la mort de mon père, elle ne mangeait presque plus, passait son temps à dormir, me laissant m’occuper de la maison. Bref, elle se laissait aller… Ca devait donc arriver. Je l’enterrais dans le jardin lorsque la tristesse m’envahit : Je venais de comprendre que je me trouvais seul au monde, un abandonné .Etait-ce un coup du destin ? Je n’en sais rien, mais je ne me suis pas arrêté là. Après une longue année ou je fit mon deuil, je me décidai à trouver un but, un but à ma vie qui avait perdu tout sens : Servir la justice de Donblas, rependre le bien dans Vesperae, devenir une sorte de héros.


Chapitre 3

J’allais m’engager dans l’Armée*Royale. L’armée du Roi de Vesperae, Roland IV, un homme généreux, bon et juste. J’allais servir ses idéaux. J’ai parlé d’armée, mais le terme n’est pas vraiment approprié. Ne supportant pas la violence, le Roi ne s’entourait que du stricte nécessaire de soldats pour défendre son Palais. Je devins donc Garde*Royale. Je faisais parti d’une des deux sections de la garde, chacune composée d’un centurion, de deux décurions, et de 20 légionnaires. J’ai commencé comme tout soldat, en simple légionnaire. J’avais17 ans, et j’étais le plus jeune de ma section. Nous avions peu de travail, juste quelques patrouilles sans histoires à effectuer aux alentours du Palais…


Chapitre 4

Les 6 années qui suivirent furent les plus glorieuses de ma vie. Pendant celles-ci, je gravis tous les échelons de la Garde*Royale, pou finalement obtenir le poste de Centurion. J’avais aussi acquit la confiance de Roland IV, qui était pour moi un modèle. C’est dans ma septième année de Garde*Royale que mon existence prit un grand tournant. Le Roi m’avait chargé de ramener une sorte de bijou, un objet aux propriétés magiques, au Temple de Vie. Je m’exécutai immédiatement, seul, ravi de pouvoir rendre service au Roi. Mais le transfert du Palais au Temple ne se déroula pas comme prévu. Sur mon chemin se dressa une bien étrange personne. C’était apparemment un homme, habillé d’une longue cape noire et d’un turban sur la tête. Ce dernier vêtement cachait un de ses yeux, n’en laissant apparaître ainsi qu’un seul. Je n’eu le temps de comprendre ce qui m’arrivait, quand il me paralysa avec je ne sais quel sort puis m’endormit avec une autre incantation…


Chapitre 5

Je me réveillai quelques temps plus tard. Je n’avais aucune idée de combien de temps j’avais été endormi. A ma grande surprise, je me trouvais dans une sombre pièce. J’étais allongé sur une planche en bois, les yeux rivés vers le plafond. J’avais du mal à distinguer ce qui se passait dans cette pièce. Je fouillai mes poches et autres ouverture de mes vêtements afin d’y trouver l’objet que le Roi m’avait chargé d’emmener au Temple. Disparu. Je me décidai à me relever, afin d’observer et de comprendre dans quel lieu sordide je me trouvais. A ma grande stupéfaction, j’aperçue sur une autre planche en bois symétrique à la mienne un homme allongé. Surpris, je descendis de mon support, puis approcha le corps qui m’intriguait. Les traits de cet homme me semblaient familier, et pour cause, c’était ma réplique exact ! Une sorte de copie conforme de mon physique se trouvait là devant moi !


Chapitre 6

« Il te plait ? » dit une voie aux intonations morbides derrière moi. « Je te présente KLSS, le TueurKLSS ! Ta copie conforme, à une différence près, il est bien plus fort que toi et me sera très utile » Il avait une voit sinistre à faire peur aux morts. Je jetai un regard rapide sur la salle, localisai mon épée, puis fonçai sur cette dernière pour me rassurer. Il commença alors à réciter des formules aux effets magiques pour me paralyser. Pour une raison qui reste encore obscure à mes yeux, ils ne voulait pas me voir mourir. Ne me sentant pas de taille, j’entrepris le plus sagement possible de m’éclipser au plus vite de la salle, ce que je fis rapidement, laissant ces curieux hommes derrière moi. Je me trouvais à Gathol, ville fantôme depuis la célèbre guerre qui porte le nom de ces lieux. Je fuis donc en direction du nord afin de rejoindre au plus vite le Palais, devant annoncer le vol de l’objet au Roi.


Chapitre 7

Deux mois entiers passèrent. Nous n’avons plus de trace l’objet en question, et le Roi s’en inquiète. Gêné par ce vol dont la responsabilité m’était attribuée, j’évite le Palais et visite Vesperae. J’ai mieux à faire. Il y avait quelque part dans Vesperae un homme qui me ressemblait. Un homme qui était un en quelques sortes de ma famille. Un « frère » à mes yeux. Je devais le retrouver. Si je le retrouvais, je ne serais plus seul au monde. Alors que j’arrivais à dans une ville d’elfe, située non loin des montagnes du sud, nommé Sôphan. J’y fis une rencontre on ne peut plus bénéfique. Une elfe d’une beauté inimaginable retint mon regard. Je fis sa connaissance, et nous sommes aimé durant toute une nuit. Mais le pêché était commit. J’étais un humain, et elle une elfe. Nous savions pertinemment que cela nous rattraperai un jour. Mais nous vivions chaque instant présent, d’un amour passionnel, mais ceci en cachette. Je logeais à l’auberge du village et la voyait la nuit ou nous nous aimions.


Chapitre 8

Mais ce qui devait arriver arriva. Un sentiment paradoxal m’emplit lorsque nous nous rendirent compte qu’elle était enceinte. J’allais être père certes. Mais nous ne pourrions plus cacher notre amour, serions rejeté par les humains, et les elfes. Nous préférâmes quitter au plus vite Sôphan et nous nous rendîmes à Trigorn, ville de mon enfance et de mon adolescence. La sœur de mon amour nous suivit, étant la confidente de cette dernière, elle refusa de ne plus la voir pour une histoire de coutume à respecter. Nous vivions tous les trois dans un hôtel tranquille de Trigorn.. Je continuais mes petites patrouilles, la tête pleine de rêve. Mais Vesperae semblait aller mal. Les démons et autres immondices commencèrent à installer leurs mauvaises actions sur ce monde en paix. Peureux, et inquiet de ne pouvoir élever ma fille, à cause de la haine séparant les elfes et les humains, je décidai alors de quitter l’armée royale, lors du huitième moi de grossesse. Puis le jour J arriva enfin. Une magnifique petite fille, demi-elfe, vit le jour. Mais comme souvent à l’époque, mon amour ne résista pas à cette épreuve et en mourra. Joie incommensurable et tristesse inqualifiable. Je choisis donc seul le prénom de ma fille, seule bonheur à mes yeux, Tresor.


Chapitre 9

Un mois a passé. La sœur de mon elfe bien aimée et moi-même s’occupons bien de Tresor. Mais nous commencions à manquer cruellement d’argent. Et il autre chose me torturait toujours l’esprit. Mon clone était-il vivant ? Ou était-il ? Se souvenait-il de moi ? Autant de questions qui m’envahissait les pensées, auxquelles s’ajoutaient les petits bonheurs que me procuraient ma fille et les soucis que m’apportaient le manque d’argent. Je pris une dure décision, mais aujourd’hui je ne regrette rien. Je confiai ma petite Tresor à la sœur de sa mère, puis quittai Trigorn, à la recherche d’un quelconque travaille. Mais l’argent n’était pas la seule motivation qui me poussait à entreprendre ce voyage. J’avais aussi dans les idées de retrouver mon « frère » et de le remmener auprès de moi. Lors de mes vagabondages dans Vesperae, je rencontrai un autre elfe, qui avait pour nom Blaster. Il me lia alors à sa quête, me promettant un bon salaire et une nourriture abondante. Je me joins donc à lui, pensant apporter régulièrement de l’argent à Trigorn.


Chapitre 10

Blaster m’enseigna le but de notre quête. Nous devions les réunit les 12 Objets Divins de Vesperae afin de détruire le mal qui commençait peu à peu à s’installer sur le monde. La quête du *RaGnaRok*, qui donnait son nom à notre Guilde. Nous avions pour première mission de rejoindre tous les deux les terres de Gathol, pour rejoindre les autres guerriers du groupe qui nous y attendaient. Quand nous arrivâmes au lieu de rendez vous, avec un retard considérable, il n’y avait personne pour nous accueillir. C’est alors que nous entendîmes des cris de guerriers au nord de notre position. Blaster m’assura reconnaître la voie de son chef. Nous partîmes alors en direction des cris de guerre, espérant y trouver les autres troupes du *RaGnaRok*.


Chapitre 11

A ma grande surprise, nous tombâmes sur une bataille. Elle semblait opposer un groupe de guerrier à un spectre et ses zombies. Blaster m’ordonna de le suivre, et d’aider les guerriers. C’était les autres membres de la guilde *RaGnaRok*. Le combat s’engageait. Certains choisirent de lutter tant bien que mal contre les zombies du spectre, pendant que d’autres tentaient d’abattre ce dernier. C’est là qu’il apparut devant moi. Il se trouvait face au spectre et lui assenait des coups d’une puissance impressionnante, a se demander pourquoi le spectre n’était pas encore mort. Mon clone, mon frère se trouvait là, il avait d’être important dans la hiérarchie *RaGnaRok*, les autres guerriers suivant à la lettre ses conseils. Cette vision me redonna un espoir considérable, et je me jetai sur le spectre avec une rage et une vigueur qui ne m’appartenait pas à l’accoutumée. Après quelques minutes, le spectre disparu, roué de coups d’épées plus violents les uns que les autres. J’étais en vie et j’avais retrouvé mon frère, c’était plus que j’en attendais.


Chapitre 12

Après le combat, les guerriers blessés se retirèrent, soutenus par ceux qui étaient en relative bonne forme. Mon frère et moi restâmes sur le champ de bataille. J’engageais alors la discussion avec lui. J’avais tant à raconté. Je lui parlais de ma jeunesse, de mes années en tant que soldat de l’armée du Roi de ces contrées, de ma femme, de ma fille, et de sa création. Il m’écoutait silencieusement et attentivement, sans avoir l’air ennuyé. Quand je lui posais des questions, il faisait mine de m’ignorer ou de ne pas connaître la réponse. La seule réponse qu’il me fournit était son prénom. TueurKLSS. Il était un tueur, presque mon opposé, mais pourtant nous nous entendions tellement bien que ça ne sautait pas aux yeux. Nous passèrent de nombreuses années à combattre pour la cause du *RaGnaRok*.Malgré les nombreuses batailles que nous menèrent, notre quête ne semblait pas avancer. Mais ça me convenait, je rendais de tant en tant visite à ma fille, apportais de l’argent à la sœur de ma femme, et combattais aux côtés de mon frère.


Chapitre 13

Quatorze ans passèrent, et notre leader fut porté disparu après une mission à laquelle il participa avec quelques membres de la troupe. Il avait formé un homme si une situation pareille se présentait. Etrangement,il participait à la mission qui mit un terme aux jours de notre Leader, mais il ne nous révéla jamais les circonstances exacts de sa mort. TueurKLSS pensa immédiatement à un complot de sa part pour prendre les rennes de la guilde. Comme de nombreux guerriers, il abandonna la cause du *RaGnaRok* doutant de l’honnêteté du leader. Bien évidemment, je le suivis. J’en profitai alors pour trouver un travail plus près de Trigorn. Je me réengageai dans l’Armée*Royale, alors que TueurKLSS devint chef de la garde Trigornienne. Je le voyait de temps en temps lors de mes patrouilles, surveillant la ville, prenant son rôle très à cœur. Je semblait avoir trouvé une nouvelle position stable avec tous mes proches non loin de moi.


Chapitre14

Une année plus tard, Alexiel apporta au Roi une lettre signée de NaotaMyojin, Leader des *RaGnaRok*. C’était un ultimatum, forçant le Roi à faire don à l’expéditeur de la lettre de l’Orbe de Khalad, objet lié d’après NaotaMyojin à la quète du *RaGnaRok*. Le Roi ne céda pas à la pression de mon ancienne guilde. Mais dépourvu de tout corps armé, il se mit à réunir toutes les troupes des villes aux services du Palais, comme Sarosa, Argelas, Trigorn, et bien d’autres encore… Ainsi, mon frère et moi nous retrouvâmes emporté dans une guerre contre nos anciens compagnons d’armes. La bataille dura plusieurs jours. Durant celle-ci, mon frère se fit tuer par NaotaMyojin. Dégoutté par ce meurtre, j’abandonnai la bataille et me rendit à Sarosa. J’y rencontrai alors quatre de mes anciens amis *RaGnaRok*. Ils n’étaient pas armés. Ils m’expliquèrent alors qu’ils n’approuvaient pas cette attaque menée par NaotaMyojin et espéraient que celui-ci serait tué au court de la bataille, alors ils attendaient la victoire de l’alliance du Palais. C’est alors que surgirent une vingtaine de soldats de l’Empire. Ils étaient venus apporter leur soutien au Roi de Vesperae. Reconnaissant mon insigne royale, ils me laissèrent les approcher. Je leur expliquai alors de ne pas s’attaquer à ces guerriers du *RaGnaRok*. Ignorant mes paroles, le chef de la troupe lança ses hommes à l’assaut de mes anciens compagnons d’armes. L’Empire a éradiqué les seuls membres du *RaGnaRok* qui ne le méritaient pas. J’avais une fois de plus perdu ma famille et mes proches.


Chapitre 15

Peu après ce génocide gratuit de la part des Impériaux, j’appris que les troupes de NaotaMyojin avaient été repoussées et que ce dernier était vivant mais aussi qu’il avait renoncé à récupérer son objet. Depuis ce jour, je n’ai plus jamais attaqué qui que ce soit. Je suis dégoutté de la violence, et j’apprend à résoudre mes problèmes autrement. A ma grande surprise, le Roi me convoqua dans la salle du Trône. Me faisant toujours confiance malgré mes erreurs passées, il me confia la mission de prendre en main son armée, et d’en faire un corps armé de justice. Cela me convenait. Je m’entourai alors d’anciens guerriers aux services de TueurKLSS comme Killeurdu01, IwillKillYou, SuperShtroumfKiller, et Chocobon. C’est depuis ce jour que je suis Conseiller du Roi et que je tente tant bien que mal de restaurer la paix perdue de Vesperae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoy
Dévot de Donblas
Dévot de Donblas
avatar

Nombre de messages : 3702
Guilde : Armée*Royale
Date d'inscription : 01/01/2005

Fiche signalétique
Race: Humain
Profession: Conseiller du Roi
Age: 46 ans

MessageSujet: Re: Mémoires   Sam 5 Nov 2005 - 20:55

Zoy: *Ferme le livre,se lève,puis le place dans un des étagères* 'Le jour se lève...Je continuerai plus tard...' *Sort de la bibliothèque et se dirige vers son bureau*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mémoires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémoires de nos pères / Lettres d'Iwo Jima
» Les Cahiers Ukrainiens [mémoires du temps de l'URSS] d'Igort
» APN : Le choix des cartes mémoires
» Jane Eyre ou les Mémoires d'une Institutrice
» [Film] Mémoires de nos pères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Recueil de textes-
Sauter vers: